• D'ailleurs, on dit le ou la futur ?

    Dans notre étude Prosumer The Future is FeMale, plus de 12 000 femmes et hommes ont été sondés dans 32 pays au sujet des relations et des différences entre les genres, dans la société, au travail ou à la maison. De quoi dessiner les contours d'un futur peu à peu a-genré ? Jusqu'où ira l'égalité des genres ? Voici les principaux enseignements de l'étude.

    • Pas besoin de se dire féministe pour l'être. Si peu disent être féministes, concrètement 91% des femmes et 84% des hommes sont d'accord avec l'égalité salariale. Et globalement, une majorité des gens sont d'accord avec le fait que le monde irait mieux si les femmes étaient en position de pouvoir.
    • Les hommes ne sont plus à la tête des foyers. Si l'égalité au travail ou en politique n'est pas encore au rendez-vous, à la maison les changements se font plus rapidement ressentir. D'ailleurs, seulement 30% des hommes et 26% des femmes pensent que les relations hétérosexuelles fonctionnent mieux lorsque l'homme est dominant.
    • Les distinctions de genre sont en train de s'effacer... ou presque. Les hommes viennent de moins en moins de Mars et les femmes de moins en moins de Venus. Nous avons donné à chacun des participants une liste de 25 traits de caractère, et demandé lesquels étaient féminins ou masculins. Résultat : globalement, les attributs étaient autant attribués aux premières qu'aux seconds. Certes, certaines distinctions subsistent : chacun s'accorde sur le fait que les hommes soient plus mécaniques, les femmes plus sensibles... voire que les femmes sont moins aptes aux postes de management. Mais globalement, les différences s'effacement, et les femmes sont considérée comme étant tous créatives, travailleuses ou encore utiles pour la société que les hommes.
    • Le genre ne serait-il que construction ? Le simple fait que l'on puisse poser la question montre un changement de perception à ce sujet. La majorité des femmes et 4 hommes sur 10 sont ainsi d'accord avec l'affirmation suivante : "Je ne crois pas aux genres étables. Le genre est fluide, et chacun peut être ce qu'il a envie d'être". Des évolutions qui influencent également la volonté d'éduquer ses enfants de manière non-genrée.

     Pour aller plus loin, avec plus de précisions, téléchargez l'Étude The Future is FeMale

    * Qui sont les Prosumers ? Ce sont les principaux influenceurs et éléments moteurs du marché, sont l'objet d'études Havas Worldwide et BETC depuis plus de 10 ans. Au-delà de leur impact économique, les prosumers jouent un rôle important, car ils influencent le choix des marques et les habitudes de consommation des autres. Leur comportement actuel sera ainsi vraisemblablement imité par les consommateurs traditionnels d'ici 6 à 18 mois.

    haut de page
    let’s reboot